Depuis samedi soir, après avoir entendu à la télévision une spécialiste en médecine infectieuse parisienne expliquer que :
« le confinement à permis essentiellement d’éviter les débordements dans les services d’urgences et de réanimations français et ça c’est positif »
j’ai ressenti comme un malaise en moi. Ainsi nous avons mis à l’arrêt toute l’économie française, arrêté l’enseignement scolaire (ce qui aggravera les inégalités scolaires forcément) et universitaire, nous avons arrêté tous les spectacles, les concerts, les salles de cinéma, fermé tous les commerces, stressé un maximum les français obligés de rester enfermés dans des appartements parfois insalubres, stressé nos anciens dans les Ehpads ou dans les internats pour adultes handicapés en interdisant toutes les visites, surtout amené ces mêmes français à avoir peur, peur de leur voisin, peur de ce passant qui passe à côté d’eux en les saluant car il pourrait être contaminant, interdit les baisers, les câlins, juste pour montrer que notre système de santé fonctionne bien ?
Mais quel horrible pessimiste je fais !

Ainsi, le confinement ne servirait surtout qu’à montrer que la politique de santé menée depuis des années avec son florilège de suppression de lits hospitaliers, de postes médicaux et paramédicaux, tout compte fait, était une bonne chose puisque grâce au confinement l’état français a évité les engorgements hospitaliers .

 

Il a montré que le service privé et public pouvait travailler ensemble, qu’un patient de l’est de la France en réanimation faute de place pouvait être transporté dans une autre région de France ou en Allemagne sans tenir compte d’ailleurs de la famille et que tout se déroulait bien .
Est-ce que le monde est sérieux ?
Je ne souhaite pas être un oiseau de mauvais augure mais si le confinement n’a de raison que de maintenir un système déshumanisé en place, nous courrons une nouvelle fois vers une catastrophe.
Désolé pour ces propos peut-être trop pessimistes mais parfois j’ai besoin d’exprimer mes inquiétudes. Attention, il ne s’agit pas de critiquer le gouvernement qui fait comme il le peut selon les données actuelles de la science mais de prendre conscience de notre communication.
J’aurais aimé entendre que le confinement est fait pour préserver la santé des français, pour une durée déterminée et que l’intérêt des français est l’objectif numéro 1. Qu’ils ne doivent pas avoir peur de l’autre car ce virus, nous allons devoir collectivement nous immuniser contre lui .
Et nous pourrons continuer de vivre .