En cette période de confinement où les Hommes s’aperçoivent que leur mode de consommation peut être mortel pour eux avec la mort qui rôde autour de nous et sa grande faucheuse, je tenais à féliciter toutes ces actions de solidarité et de fraternité que je vois en faveur des personnels soignants mais aussi envers les personnes seules ou âgées.
Merci du fond du cœur car cela me donne l’espoir que demain pourra être meilleur.
J’ai entendu toutes ces personnes qui ont perdu un être cher et qui pleurent de n’avoir pas pu être à côté de lui ou d’elle lorsque la flamme de la vie s’en est allée pour des raisons de sécurité sanitaire. N’avoir pas pu dire « au revoir » c’est toujours difficile.

 

Beaucoup n’ont même pas pu faire un enterrement comme ils le souhaiteraient.
Je pense à vous, nous pensons à vous dans cette période difficile.

 

J’aimerais écrire que demain sera un jour meilleur et comme le chantait si bien Calogero : « plus jamais ça ! »
Cela va dépendre de nous et de notre capacité à lutter contre les forces obscures qui nous ont amené dans le mur .
Il fait beau, dehors le soleil brille et le printemps toujours est là.
Toutes mes condoléances à tous ceux qui ont perdu une personne qui leur est chère à cause de cette pandémie.